Me Céline Vallières, médiatrice, formatrice

« Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu’il a été créé.»

(Albert Einstein, physicien et philosophe.)

portrait-vallieres_web
Céline Vallières est avocate depuis 1987 et elle détient une maîtrise en droit économique et financier. Familière avec le processus judiciaire, elle choisit de se spécialiser dans le mode amiable des règlements des différends à compter de 1992. Elle a œuvré de 1992 à 1998 comme gestionnaire des dossiers litigieux et responsable du dossier de la formation pour le Centre d’arbitrage commercial national et international du Québec. En 1998, elle s’est jointe au Centre de médiation Iris et durant 4 ans elle y a exercé le rôle de directrice générale. Pendant 17 ans, elle est intervenue en tant que médiatrice familiale et avocate conjointe en divorce et séparation. Elle a quitté le Centre Iris en 2015 après avoir mis en place 9 colloques sur la médiation.
À compter de 2005, Me Vallières a également développé une expertise dans la gestion des conflits au travail, qu’ils soient interpersonnels, de groupes ou concernant des situations de harcèlement psychologique. Son expérience dans les familles et les relations de travail lui procure une expertise unique dans les conflits à haute teneur émotionnelle qu’elle utilise maintenant dans les différends commerciaux et de nature civile. En 2015, elle s’est joint à Benkhalifa Cabinet (MBC) inc. ce qui lui permet d’intervenir dans les dossiers de responsabilité sociale des entreprises (RSE) et de développement durable.

Dès le début de sa pratique privée en 1998, Me Vallières a offert des services de formation et de conférence. Par son dynamisme et son humour, elle sait susciter l’intérêt et le passage à l’action. Aujourd’hui et depuis 2012, elle forme les avocats au Barreau du Québec et des professionnels afin qu’ils puissent œuvrer, à leur tour, comme médiateur. Elle est une formatrice reconnue au Québec et en avril 2016, Me Vallières fera sa première tournée de formation en Europe.

Soucieuse de se perfectionner, elle a étudié les principes de la communication non violente (M. B. Rosenberg) auprès du Groupe Conscientia pour une durée de 80 jours. En 2016, elle réalisera des études dans les neurosciences appliquées et la programmation neurolinguistique.

En 2013 et après 10 ans d’efforts, elle a publié son premier roman d’inspiration « L’avocate qui rêvait de justice » afin de livrer, sous une forme accessible au grand public, sa vision d’une justice globale et porteuse d’espoir. Son deuxième roman « Cerveau en conflit, cœur en paix » paraîtra au cours de l’année 2016.

Bref, Me Vallières est guidée dans ses actions et sa carrière par une recherche constante d’un « Mieux vivre ensemble dans la paix, la coopération et la création »

Titres actuels :

  • Membre du Barreau du Québec et avocate depuis 1987
  • Médiatrice agrée par l’Institut d’arbitrage et de médiation du Canada
  • Médiatrice  accréditée par le Barreau du Québec
  • Médiatrice accréditée en matière familiale
  • Médiatrice accréditée médiateurs-superviseurs en matière familiale
  • Médiatrice accréditée par l’Institut d’arbitrage et de médiation du Québec
  • Médiatrice accréditée par l’Université Laval
  • Médiatrice accréditée par le Service de conciliation en assurance de dommages
  • Médiatrice accréditée pour les Petites Créances
  • Médiatrice formée selon l’approche de la communication non violente
  • Membre du Conseil d’administration de l’Institut d’arbitrage et de médiation du Québec
  • Membre du Comité sur la Justice participative du Barreau du Québec
  • Partenaire de Benkhalifa, Cabinet (MBC) inc
  • Partenaire de Me Carol Robitaille au Centre de médiation autochtone
  • Médiatrice experte chez la firme Meso, la référence des médiateurs
  • Auteure, chroniqueuse
  • Formatrice au Barreau du Québec
  • Formatrice accréditée par Emploi Québec
  • Conférencière TEDx, Québec, édition2016
  • En pratique privée depuis 1998

Nos clients:

  • Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux
  • Association des conseillers en ressources humaines
  • Association des marchands de véhicules d’occasion du Québec (AMVOQ)
  • Association des médiateurs familiaux du Québec
  • Autorité des marchés financiers
  • Barreau du Québec
  • Barreau de Québec
  • Cégep de Jonquière, de Lévis et de Sainte-Foy
  • Centre communautaire juridique (en région)
  • Centre de médiation Iris (sessions publiques)
  • Centre financier aux entreprises Caisses Desjardins (région de Québec)
  • Centre Jeunesse de Québec
  • Centre Jeunesse Montérégie
  • Centre Hospitalier de Lévis, de Rivière du Loup et de Sept-Iles
  • Centre Hospitalier Robert Giffard
  • Cercle de Québec – Institut d’arbitrage et de médiation du Québec
  • Chambre des huissiers de justice du Québec
  • Commission des Normes du Travail
  • Commission de la santé et sécurité du Québec
  • Commissions scolaires (région Québec)
  • Concessionnaires automobiles du Québec
  • Conseil du Trésor
  • Conseil Exécutif
  • Conseillers en ressources humaines cadres et gestionnaires de la fonction publique québécoise
  • CSSS (en région)
  • Directeur général des élections du Québec
  • Fondation du Docteur Julien
  • Gestionnaires et cadres d’entreprises privées
  • Institut de Police de Nicolet
  • Ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale
  • Ministère de la Culture et des Communications
  • Ministère de la Justice
  • Ministère des Finances
  • Ministère des Ressources naturelles
  • Municipalité (en région de Québec)
  • MRC
  • Régie de l’Assurance Maladie du Québec
  • Regroupement de Réseaux en Santé des personnes au travail
  • Revenu Québec
  • Société de l’Assurance Automobile du Québec
  • Sûreté du Québec
  • Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires du Cœur-du-Québec
  • Syndicat de la Fonction publique du Québec
  • Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec
  • Ville d’Alma, Ville de Lévis

 

 

 

  • S'inscrire à l'infolettre

    * = Champ requis
  • Fermer

    Comment obtenir la paix à partir d'une seule stratégie de résolution de conflit?